Multipotentiel : comment faire lorsque partir dans toutes les directions t’épuise ?

 dans Prendre soin de ses besoins, S'accompagner soi-même

Si tu es curieux/curieuse de nature, que tu as l’impression d’être en apprentissage permanent – et que tu adores ça ! – mais que tu te sens parfois frustré.e de ne pas aller “au bout des choses”, que tu as le sentiment de passer d’un domaine à l’autre sans lien et que ce mode de fonctionnement t’épuise par moment… ce que tu vas lire ici va te parler !

Si j’écris à ce propos… c’est que c’est que c’est mon mode de fonctionnement (et nous sommes nombreux, pour découvrir ce qui relie la communauté des multipotentiels, je t’invite à lire cet article et à visionner la vidéo que je partage ici.

Pendant des années j’ai connu :

  • la suractivité, les moments d’élans passionnés PUIS de creux de vague (quand il n’y a plus d’énergie, que je suis allée au delà de mes limites).
  • les engagements flamboyants PUIS des changements de cap que personne (pas même moi) n’avait anticipé.
  • de passionnantes découvertes qui me donnaient envie de changer de métier PUIS l’angoisse de ne pas me reconnaître comme une vraie professionnelle, une vraie spécialiste, avec cette impression de m’être perdue en chemin.
  • je me sentais tellement vivante et en même temps tellement peu en sécurité !

Illustration par Liane Langenbach

La découverte d’un nouveau mot : multipotentiel !

Et puis j’ai découvert la communauté des multipotentiels que je présente dans l’article cité plus haut. C’est fou comme la découverte d’un nouveau mot a pu m’aider à trouver les réponses qui étaient justes pour moi ! (clin d’oeil à Nathalie qui me dit qu’elle découvre de nouveaux grâce au blog ^^)

Alors je te les partage. Et je serai ravie d’avoir ton retour si elles te sont aussi précieuses que pour moi.
L’idée est bien là : te partager mon chemin pour te permettre de trouver plus facilement le tien, et ainsi ton équilibre, qui te permettra de contribuer durablement à un monde pleinement vivant.

S’appuyer sur les cycles de la vie…

Je ne sais pas pour toi, mais pour moi ça a toujours été difficile de choisir. En prenant une direction j’avais l’impression de fermer pleinnnnnnnnn de portes hyper intéressantes. La frustration ! L’une des manières d’en sortir a été de reconnaître et d’intégrer que j’agis de manière cyclique.

Je t’invite à tester le fonctionnement par cycles, qui est vraiment une richesse pour nous, multipotentiels ! C’est vraiment très simple. Il s’agit de se donner une intention pour le cycle à venir (sur un cycle de 3 mois, 6 mois, 1 an, à toi de voir. Moi je trouve que c’est plus facile de commencer avec des cycles courts) et de remettre les autres intentions aux autres cycles.

Le fait de reconnaître les autres envies et de leur offrir une place, sur un autre cycle est très apaisant.
Et puis ça permet de se caler sur le rythme des saisons et de s’adapter à leur énergie. Je remarque que je n’ai pas envie d’explorer/de transmettre de la même manière au printemps, en été, en automne et en hiver…. et toi ?

Illustration par Liane Langenbach

… et sur les couches d’oignons !

Plutôt que de partir dans toutes les directions, et lancer 15 000 projets en même temps comme je savais si bien le faire…. avant… maintenant j’arrive à n’en lancer qu’un à la fois (oh ! je ne dis pas que ça ne me démange pas parfois de partir dans toutes les directions ^^). Je lance donc celui qui me tient particulièrement à cœur, qui me fait le plus vibrer à ce moment. Et je le lance gentiment (pas la version mégalo, tu vois ! ;)), pour ajouter ENSUITE des couches d’oignons étape après étape.

Une manière agile d’avancer, de ne pas “trop” anticiper, ni partir avec quelque chose de trop gros, enthousiasmant au début, puis rapidement décourageant.

Typiquement, pour les gros projets “à tiroirs”, comme les tiers lieux par exemple, se concentrer sur le cœur du projet, et petit à petit ajouter des services, en avançant avec la communauté qui est bien là, vivante et qui sait bien dire de quoi elle a besoin,… à condition qu’elle en ait l’espace.

Illustration par Liane Langenbach

Est-ce que tu vois ce que je veux dire lorsque je parle de fonctionnement cyclique et de couches d’oignons ?
Est-ce que tu as des projets énooooormes qui te paraissent bien trop gros ? Pour lesquels un nouveau mode de fonctionnement, plus léger, plus agile serait profitable ?

Si oui, partage ton expérience en commentaire. Que l’on se soutienne, nous les acteurs de la transition passionnés, engagés qui avons besoin de trouver notre équilibre pour passer du mode sprint au mode marathon… et tenir la distance !

 

​... ​pour déployer ton projet de transition en collectif
​télécharge gratuitement le guide

Les clefs des projets coopératifs

Suivre les articles par email :


 

Cet article t’as été utile ? Partage-le allégrement autour de toi !

Ces articles peuvent vous intéresser :
2 commentaires
  • Ebi
    Répondre

    Coucou chère Lidy 🙂
    Je lis tes articles régulièrement, j’aime beaucoup.
    Et j’ai bien aimé notamment les deux sur la multipotentialité.
    As-tu déjà entendu parlé du « Bullet Journal » ? J’ai découvert cela il y a peu, j’ai apprécié l’approche, et je m’y suis mis : très enrichissant. Cela m’a permis de faire le trie, de me mettre en position de décider, de choisir, de déterminer les premières étapes …. et surtout, cela m’a permis de me mettre en action à un niveau supérieur. 🙂
    J’ai découvert à travers cette vidéo (il y en a plein d’autres) : https://www.youtube.com/watch?v=NzkPCut_8cY
    Bises et au plaisir !
    Ebi

Écrire un commentaire

Avertis-moi par mail si quelqu'un répond à mon commentaire. Tu peux également t'inscrire sans commenter.