Multipotentialité : ce que cette découverte a changé à ma vie

Dans cet article je vais te parler d’une découverte qui a été tellement importante pour moi que je la partage autant que je peux autour de moi ! Cette découverte c’est celle de ma multipotentialité.

Multipotentialité. Bon, je te l’accorde, ce mot est un peu pompeux. Pas simple à le glisser au détour d’une conversation. Peut-être l’as-tu déjà croisé… ?

Plutôt que de t’en faire une définition, je vais te brosser un portrait, tu y reconnaîtras peut-être quelqu’un que tu connais (peut-être toi-même…)

Celles et ceux qui me connaissent disent volontiers que je suis d’une curiosité insatiable.

Je peux te dire que mon énergie est décuplée lorsque je découvre un nouveau terrain de jeu à explorer et lorsque je partage mes découvertes.

Littérature, arts plastiques, pédagogie et didactique, organisation de l’espace et du temps, stratégie de communication, physiologie, parentalité bienveillante, développement personnel et spiritualité, yoga, communication interpersonnelle, intelligence collective, naturopathie, organisation du temps, permaculture, éco-construction… et la liste est encore longue de tout ce qui m’a emportée dans un élan passionnel est loin d’être terminée.

A chaque fois, c’est le même mouvement.

mer

Je nage dans l’une de mes passion, je suis dans ma vague, j’explore, je plonge pour comprendre, pour en savoir plus, pour trouver des solutions, trouver des réponses à mes pourquoi.

Enthousiasmée, je partage mes découvertes autour de moi. Mon énergie grandit au fur et à mesure que je sens que mes partages résonnent, qu’ils sont repris par celles et ceux à qui je les transmets. Je continue à explorer et à partager, de manière quasi monomaniaque.

Et puis d’un coup, c’est comme si autre chose attirait mon attention, dans un coin de mon champ de vision. Et là, c’est comme si une nouvelle vague m’emportait, irrésistible !

Pendant longtemps ces mouvements m’ont enthousiasmée autant qu’ils m’ont terrifiée. Un écartèlement entre mon besoin de me réaliser, de liberté, d’apprentissage sans fin, de contribution au monde et mon besoin de sécurité financière, de trouver ma place, d’être reconnue et aimée.

J’ai eu la chance incroyable de rencontrer les bonnes personnes au bon moment.
Je leur ai demandé de m’aider à cesser de nager à contre-courant et à me glisser dans mon flow, dans le flow.

Aujourd’hui, je peux mettre des mots sur mon fil rouge

fil rouge

Ce qui me passionne,
c’est l’art de vivre,
l’art d’accueillir la vie.

  • La vie avec soi-même, apprendre à s’accompagner, pas à pas, avec douceur et amour
  • La vie avec les autres, tout autour. Apprendre à coopérer, à se garder reliés, à se sentir avancer ensemble
  • La vie avec la vie et tout ce qui nous dépasse, la magie d’un enfant qui naît au monde, la magie d’une rencontre amoureuse, la magie des découvertes qui se dévoilent avec justesse.

Ces personnes qui m’ont aidée dans cette aventure, ce sont mes proches, dont je partage le quotidien. C’est mon compagnon, ce sont mes amis, mes collègues, mes partenaires, mes clients.

Tu te demandes peut-être quel est l’intérêt de mettre des mots sur sa raison d’être, sur son fil rouge ? A chacune.e de sentir de quoi elle/il a besoin. Dans mon cas j’avais besoin d’avoir de la clarté sur mon chemin. De comprendre que je n’avais plus à essayer d’être spécialiste (ce qui est incroyablement épuisant lorsque l’on veut être spécialiste de chaque nouvelle passion !) Plus à chercher à rentrer dans une case, finie la culpabilité de changer régulièrement de vague.

De voir la cohérence entre tout ce qui m’animait, pour la rendre lisible autour de moi. Et surtout pour m’autoriser à créer des liens entre tous les fils qui composent ma pelote, décloisonner et créer ! Créer de nouvelles richesses.

Si ça t’intéresse, je te parlerai davantage, dans de prochains articles, des découvertes que j’ai pu faire grâce aux accompagnements de Solène et de Laure.

Bonne nouvelle

Il semblerait que 30% d’entre nous soient « multipotentiels ». Cela veut dire que 70% d’entre nous seraient donc spécialistes.

Et bonne nouvelle, ce que j’ai constaté dans ma vie et autour de moi, c’est que « multipotentiels » et « spécialistes » peuvent former des duos de choc s’ils se rencontrent et ainsi rejoindre leurs énergies si complémentaires pour participer à un monde plus beau.

Pour cela une chose est est vraiment indispensable, que chacun accepte son mode de fonctionnement. Ça vaut le coup de mieux se connaître, non ?

Pour terminer je te partage une vidéo du TedX d’Emilie Wapnick qui m’a fait découvrir la multipotentialité.

Elle dure 12mn et elle est tout simplement géniale.
Un immense merci à Emilie pour son partage si inspirant et déculpabilisant !

Et toi, te reconnais-tu comme « multipotentiel.le » ou « spécialiste » ?

Suivre les articles par email :


 

Cet article t’as été utile ? Partage-le allégrement autour de toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avertis-moi par mail si quelqu'un répond à mon commentaire. Tu peux également t'inscrire sans commenter.

  1. Bonjour Lidy, merci pour ce super article, je me sens différente depuis tant de temps avec ce cerveau qui ne se calme jamais !! « vas jusqu’au bout, spécialise toi dans un domaine plutôt que de flâner partout  » Les gens ne comprennent pas … Mais pour moi, impossible de faire un choix de voie professionnelle tant cela est un déchirement de faire un choix vers une activité, et de renoncer à une autre !! Alors je n’ai pas encore la clef pour le fil rouge…mais je suis sur la voie, sans aucun doute… pour ce qui est d’être vraiment épanoui professionnellement c’est un chemin de vie en soi 😀
    As tu déjà témoigné de ton parcours sous forme de conférence ou ateliers pour donner l’espoir à nous tous qui galérons !? ;))

    • Merci pour ton témoignage, Célia. Je pense qu’en mettant en lumière ton fil rouge (qui est déjà là), tu pourras clarifier ce qui est juste pour toi et t’épanouir dans ton activité. C’est possible, et j’ai l’impression que nous sommes de plus en plus nombreux à nous l’autoriser (regarde autour de toi, je suis sûre que tu en connais !).
      Pour ta dernière question, ça fait un moment que je n’ai pas participé à un retour d’expérience (le dernier était pour Ticket for change, c’était super !). J’adore ça, je le fais avec grand plaisir lorsqu’on m’invite.
      Après, j’organise des ateliers, oui, notamment sur la multipotentialité. Suis la page Facebook de La petite fourmilière pour être informée !

      • OK super, merci Lidy. Hâte d’en apprendre plus sur la canalisation de l’énergie et gérer son éparpillement par exemple…en d’autres termes comment s’auto coacher 😉 car c’est la base en fin de compte! A bientôt j’espère ! Oui je suis ta page facebook maintenant !

        • Yeah !!! Je parle généralement de « s’accompagner soi-même », mais « s’auto-coacher », ça me parle aussi ! 😉 Et rendez-vous sur le tout nouveau groupe Facebook de la communauté de La petite fourmilière pour aller plus loin d’ici les ateliers. Je viens d’y partager ma première vidéo en direct. ^^

  2. Merci pour cet article Lidy, ça m’éclaire sur la phrase qui revient bcp de fois ces derniers temps en moi « ben non j’ai pas envie de me spécialiser, j’ai envie de faire plein de chose à la fois » et du coup ça fait comme un grand espace de soulagement !
    Ton fil rouge aussi à bien raisonner aussi: ‘l’art d’accueillir la vie’!
    MErciiiiii!

    • Et pour ne pas te perdre en route, une piste consiste à chercher ton propre fil rouge en commençant par noter tout ce qui te passionne aujourd’hui, t’as passionné, te passionnera, si tu sens déjà des prémisses.
      Je ferai un article sur la manière dont je m’y suis prise. En attendant voilà un article intéressant de Laure Brignone, dont j’ai suivi la méthode : https://uneetincelle.fr/comment-trouver-ton-fil-rouge/ 😉

  3. Merci Lidy ! C’est incroyable le soulagement que j’ai ressenti en lisant ton article et en voyant la video Tdex d’Emilie Wapnicksur la multi-potentialité !
    Je me suis toujours sentie a-normale de pas pouvoir choisir une vocation. Ado, je voulais apprendre des tas d’artisanats différents. Mon père m’a dit « passe ton bac d’abord »et j’ai mal fini: architecte ! Et pour être sûre de devoir mettre en oeuvre un max de compétences, j’ai fait ça à mon compte. Le contexte m’a complètement fait déchanter mais de toute façon, je me suis vite ennuyée! Par ce que j’ai compris que j’avais besoin d’améliorer la vie des gens sans n’avoir à faire qu’à des personnes aisées (mais c’est pas viable économiquement). Moi, je suis intéressée par tout ce qui touche de près ou de loin la transition vers un monde plus respectueux de la Terre et de l’Humain. J’ai constamment de nouvelles idées (et très fière qu’ID soient mes initiales!!!). Mon fil rouge, je crois l’avoir découvert à force d’errances. C’est d’œuvrer à reconnecter l’Humain à la(sa?) Nature, du moins, les humains qui m’entourent!
    J’ai besoin de prendre confiance en ma multi-potentialité pour contribuer sereinement à un réseau de projets de transition.
    Dans tous les cas, les compétences en intelligence collective me semblent essentielles: donc, à tout bientôt !!!

  4. Merci Lidy pour ta citation, ce fut un plaisir de t’aider à démêler ton fil rouge 😉

    Oui la richesse de nos différents profils et talents fait d’autant plus des étincelles lorsqu’on les met ensemble. Il y a même des multipotentiels spécialistes sur quelques domaines et plus généralistes sur les autres. L’association généraliste / spécialiste se retrouve d’ailleurs à tous les niveaux, rien que dans les projets.

    Et hâte de voir tes futures avancées et réflexions !

  5. Merci Lidy , je viens de comprendre que j’ai passé ma vie à être un multipotentiel …il me manquait juste le mot ! et c’est vrai que les associations mp plus spécialistes donne souvent des choses tres inintéressantes, je peux en témoigner !

    • Wow ! Ca ne m’étonne pas tellement que tu te reconnaisses, Marc. ^^ Est-ce que tu as des exemples de super association multipotentiel / spécialiste ? Moi je sais que j’adore co-construire avec des formateurs spécialisés dans une thématique ou un outil très précis. Et aussi avec des créatifs très spécialisés et très bons dans leur domaine (graphiste, webdesigner, couturière…). Le résultat est souvent incroyable !! <3