Communication : pourquoi la mettre au cœur de son projet de transition ?

 dans Coopérer, Prendre soin de ses besoins, S'accompagner soi-même

La communication est essentielle pour la vie de tout projet de transition, qu’il soit collectif ou individuel.
Qu’il s’agisse de :

  • notre communication externe (pour susciter une réaction chez nos clients, nos bénéficiaires, nos partenaires),
  • de notre communication interne (qui permet de faire circuler l’information et d’assurer la cohésion dans un collectif : équipe ou réseau),
  • ou de notre communication interpersonnelle (la manière dont nous échangeons avec d’autres personnes, que ce soit de manière verbale ou non-verbale).

De la com’ publique à la communication bienveillante

Il y a quelques année, j’étais responsable d’un service de communication dans la fonction publique lorsque j’ai découvert la Communication Non-violente.

A priori rien à voir entre ces deux « communications » n’est-ce pas, si ce n’est le nom ? Et pourtant c’est cette rencontre, ce croisement, qui a fait évoluer mon approche de la communication.

Dans cet article, je te partage pourquoi je pense que la communication est au cœur de tout projet de transition, qu’il soit individuel ou collectif.

La communication : une invitation à se recentrer avant de se tourner vers l’extérieur

Je l’ai dit en introduction, il existe 3 types de communication, la communication externe, interne et interpersonnelle.

Dans chacun de ces 3 cas, communiquer peut être, avec un peu de méthode, l’occasion d’incroyables découvertes sur nous-même (individuellement ou à l’échelle du collectif) et ainsi d’être plus alignés et d’avoir davantage d’impact dans le monde. Le pompon, non ? 😉

La Communication nous permet de nous relier aux autres, au monde, mais aussi à nous-même.
Elle est notre Respiration :
– à l’inspir, je regarde ce qui se passe à l’intérieur, je clarifie qui je suis, où je vais
– à l’expir, je me relie au monde, j’y trouve ma place, j’ai un impact positif sur lui.

1- La communication externe :
en quoi sommes nous uniques et complémentaires ?

Je suis une Amap, un café associatif, une coopérative, un foyer pour jeunes, un espace de coworking… ou un entrepreneur à impact positif ?

J’ai besoin de communiquer auprès de mes bénéficiaires, clients, partenaires.

> Pourquoi ? Pour leur faire savoir que j’existe. Et même parce que j’ai besoin qu’ils me reconnaissent pour exister dans l’écosystème !

Communiquer, c’est bien, mais pour leur dire quoi ? Que je fais la même chose que le voisin ? Non bien sûr ! Pour mettre en avant mes spécificités, ce qui fait que je suis unique, ce qui existe chez moi qui va les intéresser, eux, et pas forcément quelqu’un d’autre.

Si je prends l’exemple de l’entrepreneur qui veut changer le monde grâce à son activité professionnelle. Il est possible qu’il se présente avec une casquette utilisée par d’autres professionnels. Formateur en intelligence collective, par exemple (au hasard ^^). Oui… mais auprès de qui, avec quelle approche, quelles types de formation… C’est là que l’introspection commence et avec elle, un travail intéressant pour sortir des logiques dépassées de concurrence pour mettre en lumière nos spécificités !

2- La communication interne :
quelle est notre direction commune ?

communication-externe

Imaginons cette fois que je sois… un café associatif. J’ai absolument besoin de communiquer en interne, vers mes salariés, mes adhérents.

> Pourquoi ? Parce qu’avancer ensemble dans la même direction est vital. Et pour ça, nous avons besoin de savoir quel est le cap, de vérifier que nous partageons bien les mêmes valeurs, que les orientations prises suivent ce cap et ces valeurs… d’être en confiance

Et donc, de la même manière que pour la com’ externe, il est nécessaire de passer par une phase d’introspection. Accepter d’y passer du temps c’est en gagner pour la suite du projet (moins de tâtonnements, de conflits, de désengagements…) c’est aussi l’occasion de se poser régulièrement les bonnes questions, celles qui font avancer.

3- La communication interpersonnelle :
qu’est-ce qui est précieux pour nous ?

Enfin, j’ai besoin de communiquer avec mes collègues, mes partenaires, mes  clients, mon compagnon/compagne, mes enfants, mes amis, ma famille…

Parfois je peux avoir des choses désagréables ou inconfortables à dire ou à entendre. Est-ce que…
– je les dis ou je les tais ?
– j’écoute vraiment ou je les survole ?
– je me protège en me mettant dans ma bulle ou au contraire j’apprends à communiquer de manière authentique ?

Petite anecdote personnelle : Je l’ai écris plus haut, il y a quelques années je travaillais dans la comm et c’est la découverte de la Communication Non-Violente qui m’a mise en mouvement.

> Pourquoi ? Parce que je ne savais pas, à cette époque, me positionner avec justesse face aux autres. « ni paillasson, ni hérisson » dit-on souvent en CNV. Eh bien moi j’alternais entre paillasson (muet) et hérisson (très en colère). En apprenant à dire aux autres ce dont j’avais besoin… j’ai appris à les reconnaître mes besoins. Ca a l’air simple et pourtant ce n’était pas si évident. Et en suivant ce fil des besoins, j’ai appris à mieux me connaître pour mieux interagir avec les autres.

Aujourd’hui cette méthode irrigue en profondeur
tous mes accompagnements, interventions et formations.

La communication,
une invitation à se relier à son écosystème

communication-interne

La communication est vitale. Pour toute personne. Et pour tout projet.
Parce que nous faisons partie d’un tout, au sein d’un écosystème vaste et riche et que nous ne pouvons nous déployer seul.e, même avec un projet individuel.

Communiquer, c’est se relier à cet écosystème, y trouver sa juste place, s’y nourrir en symbiose, contribuer au déploiement des autres autant que nous même.

En conclusion, j’ai envie de dire que la communication est vraiment importante.
Pour toi, pour ton projet. Qu’elle permet bien plus que juste entrer en contact avec les autres, mais aussi de se relier à soi-même individuellement et à l’échelle d’une organisation.

Et toi ? La communication, c’est un mot qui veut dire quoi pour toi ?

​... ​pour déployer ton projet de transition en collectif
​télécharge gratuitement le guide

Les clefs des projets coopératifs

 

Suivre les articles par email :


 

Cet article t’as été utile ? Partage-le allégrement autour de toi !

Ces articles peuvent vous intéresser :
4 commentaires
  • Anaïk
    Répondre

    Mon cas est le suivant: je dois prendre une décision sur une évolution de mon poste.
    Ce qui résonne surtout pour moi c’est « Paillasson/hérisson » , d’apprendre à communiquer sur mes besoins.
    Il y a aussi le fait d’oser communiquer pour se mettre en avant : on ne reconnait pas mon savoir -faire car je ne communique pas dessus.
    Le troisième point est celui d’être en confiance face aux décisions prisent pour le futur des projets: on ne me communique peut ou pas dessus, de fait je ne me sens pas légitime de donner mon avis, alors que « j’ai besoin » et envie de le faire.

    • Lidy Zulke-Trokhatcheff
      Répondre

      N’hésite pas à creuser POURQUOI tu n’oses pas communiquer sur ton activité, s’y cache sans doute une peur à entendre et à rassurer par les actes, une croyance limitante à dépasser ou le besoin de clarifier ce que tu proposes vraiment et en quoi tu te distingues de ce qui existe déjà.

  • Anaïk
    Répondre

    MERCI LIDY!!
    Article très inspirant pour cette période de transition que je vis en ce moment.

    • Lidy Zulke-Trokhatcheff
      Répondre

      ❤️ Je suis curieuse : qu’est-ce qui te parle particulièrement par rapport à ce que tu vis en ce moment ?

Écrire un commentaire

Avertis-moi par mail si quelqu'un répond à mon commentaire. Tu peux également t'inscrire sans commenter.