13 ressources pour communiquer de manière plus authentique avec les autres… et avec soi

 dans Coopérer, Prendre soin de ses besoins, S'accompagner soi-même

On me demande régulièrement si j’ai des ressources à partager sur la Communication Non-Violente. La CNV, pour les intimes. 😉

Oui bien sûr ! Avant de te les donner, je voudrais préciser pourquoi j’aime tant cet outil qu’est la CNV et ce qu’il m’a permis de vivre.
Ma vie a tellement changé depuis ma découverte, il y a 4 ans, que je pourrai en parler pendant des heures.

Voilà les 2 plus gros impacts que la CNV a eu chez moi :

1- De réaliser que mon corps EST ma boussole. Que les tensions que je peux ressentir dans mon corps, qui peuvent devenir ensuite des douleurs, peuvent être les conséquences d’émotions refoulées depuis plus ou moins longtemps.

Plus ou moins longtemps, certain.e.s d’entre nous passerons une vie à traîner tendinites, maux de ventres ou genou qui se bloque. Moi, j’ai mis des années avant de réaliser que ce dos qui se tendait, puis devenait douloureux, puis se bloquait, avant de passer aux mâchoires essayait de me faire passer un message. Je ne réalisais pas à ce moment là que j’étais en suractivité, que j’en faisais trop, et pas pour les bonnes raison, et ça dans toutes les sphères de ma vie (aucun doute qu’on en reparlera dans un prochain article. Nom de code… #vouloiretreparfaite ). Bon, forcément, je courrais partout, je n’avais pas le temps de ne m’autorisais pas à prendre le temps, à faire le silence en moi et à écouter ce que je voulais vraiment. Autant te dire que ma vie a changé lorsque j’ai ralenti.

2- De vivre, au plus profond de moi la conscience que c’est à moi de m’aimer et de prendre soin de moi.

Que non, ce n’est pas mon amoureux qui est responsable de mon mal de dos qui s’empire, parce qu’il n’a pas trop envie de me masser (surtout à minuit et alors que je me suis bloqué le dos pour la énième fois ce mois-ci).
Mais que oui, si je veux prendre soin de moi, je ne vais pas rester bloquée à attendre mon sauveur, mais je vais plutôt aller consulter ma super praticienne en médecine traditionnelle chinoise (clin d’œil à toi, Sonia), faire la séance de yoga que je procrastine à faire depuis 10 jours ou prendre une semaine de vacances au vert avec déconnexion et dodo de bonne heure (pour moi ce sera les 3, merci!). Ok, je te l’accorde, ça me demande plus de temps, d’énergie et d’argent aussi. C’est peut-être pour ça aussi que je ne l’ai pas fait naturellement !

Tu me diras que ça ne parle pas beaucoup des autres tout ça.
Et pourtant, si… Moi ce que je constate c’est qu’avant d’être au clair sur ce que je veux dire aux autres, j’ai besoin que ce soit clair à l’intérieur.
En plongeant dans la CNV je venais chercher des clefs pour avoir des relations avec les autres plus authentiques, plus douces, plus faciles aussi et j’y ai surtout trouvé ma boussole, pour mieux me connaître et savoir où je dois aller.

Et voilà, je te partage une sélection d’outils, il en existe des milliers d’autres, bien sûr.
Bonne exploration !

Les livres, et notamment les BD !

1.  LA “bible” de la CNV : Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) de Marshall B. Rosenberg, le papa de la Communication Non-Violente.

2.  Les pédagogiques BD d’Art Mella, que tu as peut-être déjà croisées dans le magazine KAIZEN. J’aime la manière dont elle parle de la place de nos émotions dans nos vies, au quotidien. Des extraits sont disponibles sur son blog avant de passer commande.

3.  Les nombreux Petit[s] cahier[s] d’exercices du Dr Anne van Stappen.

Les réseaux : groupes de pratique et de soutien

4.  Indispensable pour intégrer la CNV, les groupes de pratique permettent, comme nous le ferions dans un atelier d’anglais, de pratiquer la CNV comme dans un bac à sable.
Ces ateliers sont généralement gratuits, car organisés entre pairs apprenants et présentiels. Ils permettent de débloquer des conflits ou tensions vécus dans notre sphère familiale, amicale, professionnelle, associative…

5.  Il existe aussi de nombreux groupes Facebook permettant d’échanger et de pratiquer la CNV avec d’autres apprenants. Voici les deux groupes que je te recommande, animés par le généreux Philippe Clément (clin d’œil à toi !) :
https://www.facebook.com/groups/cnvdebat/
https://www.facebook.com/groups/LesPetitsElevesGirafes/

Les supports de pratique et outils pédagogiques

6.  Le jeu de cartes et son livret Au cœur de la Communication Non Violente, je prends soin de mes besoins et ça profite à tout le monde, de Sophie Grosjean. J’utilise très souvent ce jeu de cartes lors de mes accompagnements et formations pour reprendre contact avec nos besoins fondamentaux et trouver des pistes pour les nourrir.

7.  La ludique Roue des émotions de l‘Autrement dit, qui existe en 3 versions : classique (grand format, pour adultes), format de poche ou pour enfants. Alors, là, je les utilise principalement lors de mes accompagnements à distance, pour faciliter une séance d’écoute empathique.
Ma fille, qui a 5 ans 1/2 à l’heure où je t’écris, a littéralement kidnappé la version Enfant. Au début elle l’utilisait plusieurs fois par jour, maintenant c’est plus rare… en même temps je pense qu’elle n’en a plus vraiment besoin, c’est bon, elle a appris à mettre des mots sur ce qui se passe en elle quand elle déborde (au choix) de colère, de tristesse, de joie, de peur !
(Ce qui est intéressant avec la roue des émotions des enfants, c’est d’essayer dans un premier temps d’intervenir le moins possible, sans chercher à rassurer ou calmer l’enfant. D’utiliser la roue pour ce qu’elle est, c’est à dire un support d’aide pour que l’enfant puisse lui-même se exprimer -littéralement “exprimer” veut dire “faire sortir”- ses émotions. Ca me donne envie de faire un article spécial Nos enfants et leurs émotions, parce qu’il y a de la matière, là aussi !)

8.  La carte des émotions et la carte pour trouver son besoin caché, de nouveau sur le blog de l’illustratrice de BD Art-Mella. (c’est gratuit, cadeau pour toi)

9.  L‘affiche de Gugus, personnage créé par l’Université du Nous (UdN). A télécharger à partir de la page des ressources généreusement mises au bien commun par l’UdN en licence Créative Commons.

Les vidéos et radios en ligne

10.  Il existe de très nombreuses vidéos de Marshall B Rosenberg et des formateurs certifiés par le CNCV. Parmi les plus connues, celles de Thomas d’Ansembourg et d’Isabelle Padovani. Je recommande cette présentation de la CNV par Isabelle Desplats, créée pour le MOOC Oasis Colibris. Après, chaque formateur/intervenant a son style, sa manière de parler, son univers. A toi de trouver la personne qui incarne ce que tu recherches.

11.  Avec les interviews qu’elle propose sur Radio CNV, Diane Baran nous permet de rencontrer les formateurs certifiés par le CNCV.

Les formations

12.  Le centre français de la CNV propose de très nombreuses formations dispensées dans toute la France par des formateurs certifiés. Je te recommande vraiment les formations. Elles permettent de découvrir une nouvelle manière de vivre, avec des personnes ayant une pratique vraiment ancrée. C’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres personnes qui sont sur le même chemin que toi, une manière de s’inspirer, de te donner de l’élan pour changer de cap.

13.  Parmi les formateurs certifiés, je recommande vraiment Diane Baran auprès de qui je me suis en partie formée. J’aime particulièrement les formations qui allient créativité, participation, temps sensoriels et précision dans les objectifs et le contenu. Et là je peux dire que j’ai été servie !

Il existe bien sûr de nombreuses autres ressources.
Si tu en as d’autres qui te sont utiles, n’hésite pas une seconde, partage-les en commentaire !

​... ​pour déployer ton projet de transition en collectif
​télécharge gratuitement le guide

Les clefs des projets coopératifs

Suivre les articles par email :

 

Cet article t’as été utile ? Partage-le allégrement autour de toi !

Ces articles peuvent vous intéresser :
4 commentaires
  • Ludo
    Répondre

    Merci Lidy pour toutes ces ressources, c’est un super partage !

    • Lidy Zulke-Trokhatcheff
      Répondre

      Merci !

  • Mathilde Auzias
    Répondre

    Moi j’ai adoré « Cessez d’être gentil, soyez vrai » (best-seller) et « Etre heureux ce n’est pas nécessairement confortable » de Thomas d’Ansembourg

    • Lidy Zulke-Trokhatcheff
      Répondre

      Ils sont supers ses livres ! Thomas d’Ansembourg est passé sur Bordeaux pour une conférence il y a quelques semaine. 500 personnes dans la salle pour une soirée aussi inspirante que reliante ! 🙂 Plus d’infos, dont des vidéos, sur son site : http://www.thomasdansembourg.com/ 🙂

Écrire un commentaire

Avertis-moi par mail si quelqu'un répond à mon commentaire. Tu peux également t'inscrire sans commenter.